Cérémonie de lancement de la publication

rapport-ceremonie-lancement-publication-01

Cérémonie de lancement de la publication

Catégorie : AAPA , Actualités , Compte rendu

Print Friendly

Rapport

Cérémonie de lancement de la publication

« Voix de la Pêche Artisanale Africaine : Appel pour une année africaine de la pêche artisanale »

Cercle Mess des Officiers-Dakar (10 Mars 2016)


Introduction :

rapport-ceremonie-lancement-publication-01La Confédération Africaine des Organisations Professionnelles de Pêche Artisanale(CAOPA) a introduit auprès de l’Union Africaine, une requête sollicitant de déclarer l’année 2017 « Année Africaine de la Pêche artisanale ». Dans cette perspective une série d’activités est déroulée pour appuyer cet évènement. Celles-ci sont relatives notamment à l’élaboration de documents de plaidoyer pour en justifier l’opportunité ainsi qu’un programme d’activités et une feuille de route y afférents au cas où la requête est adoptée.

Des contacts ont eu lieu avec les plus grandes autorités des pays d’Afrique de l’ouest, avec des partenaires qui se sont engagés aux côtés de la CAOPA pour la réussite de cette initiative. C’est dans cette optique qu’une série de reportages a été conduite par la CAOPA et le REJOPRAO pour produire avec Mediaprod un rapport qui a bénéficié de l’appui de la Société Suédoise pour la Conservation de la Nature (SSNC) et de la CAPE (Coalition pour des Accords de Pêche Equitables).

Les auteurs du rapport ont rencontré les différents acteurs de la pêche artisanale entre septembre 2014 et novembre 2015 dans six pays : la Tunisie, la Mauritanie, le Sénégal, la Guinée Bissau, le Ghana et le Togo. Il s’agissait de donner la parole à ces acteurs lors des visites de sites (échanges en groupes, entretiens individuels et recherche documentaire) puis de décrire avec honnêteté les situations dans lesquelles les acteurs de la pêche artisanale exercent leurs activités et les défis auxquels ils font face.

C’est cette publication de 63 pages qui a fait l’objet d’une présentation lors de la cérémonie tenue à Dakar le 10 mars 2016.

Déroulement de la cérémonie d’ouverture:

rapport-ceremonie-lancement-publication-02La cérémonie s’est tenue dans les locaux du Cercle Mess des Officiers de Dakar à partir de 16 heures, sous la présidence de Docteur Mamadou Goudiaby Directeur des Pêches maritimes, en présence des représentants du Parlement suédois, de la SSNC, de l’ONUDI, de l’ONG Pain pour le Monde, du président de la CAOPA et de nombreux invités (voir liste de présence en annexe). Dans les allocutions d’ouverture, les autorités ont toutes félicité la CAOPA pour cette initiative : elles l’ont invité à s’appuyer sur ces témoignages pour renforcer le plaidoyer auprès des institutions nationales et internationales, pour sensibiliser les acteurs, organisations et partenaires en vue de faire aboutir la demande faite à l’Union Africaine de proclamer une Année Africaine de la Pêche Africaine.

Présentation de la publication :

Elle a été faite par Alassane Samba (modérateur) et Gaoussou Guèye (secrétaire général de la CAOPA).

Ils ont insisté sur le fait que tous les pays africains vivent d’importantes menaces sur le devenir de leur pêche artisanale. Ceci est illustré (par les titres) :

en Tunisiela pêche artisanale est en quête de son printemps (révolution ;

en Mauritanie où on attend une révolution (changement du mode de gestion) par le poisson ?;

au Sénégalla pêche artisanale est en crise ;

en Guinée Bissaula paix est revenue sans le poisson ;

au Ghanac’est la grande aventure (.. .dans le chaos ;

au Togoles pêcheurs artisans crient leur détresse.

Suite à ces différentes présentations insistant sur les difficultés rencontrées par les acteurs, la CAOPA dégage des conclusions et adresse des demandes aux Etats selon les questions suivantes :

  1. Manque de données fiables: La contribution du secteur de la pêche artisanale reste invisible, les données et statistiques sont peu fiables ou inexistantes.

La CAOPA demande que des méthodes de collecte et d’analyse appropriés soient conçues pour recueillir et traiter les données sur les aspects environnementaux, sociaux et économiques du secteur de la pêche artisanale africaine et que des moyens humains et financiers suffisants soient consacrés à cette tâche.

  1. Incursions des chalutiers en zone artisanale: on note de fréquentes incursions des chalutiers dans la zone côtière où opèrent les pêcheurs artisans: destruction des engins de pêche artisanale, pêcheurs accidentés, surexploitation des ressources halieutiques dans la zone côtière.

La CAOPA demande que les États africains mettent en place des zones de pêche réservées exclusivement aux artisans, qui soient proportionnelles à la capacité de pêche du secteur : ainsi ce qui peut être capturé durablement par les pêcheurs artisans doit leur être laissé. Les États doivent veiller à ce que ces zones soient protégées contre les incursions des chalutiers, et que toute violation de cette zone par un chalutier soit dûment sanctionnée.

  1. Menaces: pollution, développement industriel anarchique. La pollution côtière, résultant de l’activité industrielle ou des déchets ménagers, et le développement industriel anarchique en zone côtière (usines de farines de poisson, usines chimiques) menacent les communautés de pêche.

La CAOPA demande que, pour toute politique ou initiative affectant les zones ou ressources dont dépendent les communautés de pêche artisanale, les impacts sur les activités de pêche artisanale et les écosystèmes côtiers soient examinés et pris en considération avant l’adoption de telles politiques ou initiatives.

  1. Les communautés de pêche montrent la voie à suivre. Il existe un esprit d’innovation considérable au sein des communautés de pêche artisanale, en particulier au niveau des femmes, pour mettre en place et expérimenter des solutions appropriées permettant d’améliorer les conditions de travail et de vie au sein de leurs communautés.

La CAOPA demande que les actions innovantes mises en place par les communautés de pêche artisanale soient appuyées par des politiques appropriées en matière sociale, d’accès au crédit, d’enseignement et de formation, etc.., avec une attention particulière aux femmes qui travaillent dans la pêche artisanale.

  1. Appel pour une année africaine de la pêche artisanale

Cette demande est adressée à nos gouvernements et à l’Union africaine qui ont la capacité et la possibilité, par la stratégie de réforme des politiques de pêche et d’aquaculture, de créer un environnement favorable pour le développement des communautés de pêche artisanale durable en Afrique.

Ce processus doit être informé par les Directives de la FAO pour une pêche artisanale durable, et par une consultation appropriée avec la participation directe des communautés de pêche africaines.

Pour promouvoir cette démarche => Proclamer => Une ANNEE AFRICAINE DE LA PECHE ARTISANALE

Synthèse des contributions :

rapport-ceremonie-lancement-publication-03A la suite de cette présentation, les participants à la cérémonie ont tous félicité et encouragé la CAOPA pour cette action concrète en faisant entendre la voix des acteurs de la pêche artisanale, secteur en proie à plusieurs crises. Des actions de cette envergure doivent être renforcées avec également la participation des acteurs de la pêche industrielle qui sont concernés par ces difficultés. Ce renforcement doit s’appuyer sur la recherche de synergies avec d’autres programmes intervenant dans le secteur, sur l’utilisation de moyens audiovisuels et la traduction des documents dans les langues nationales des pays concernés. Dans cette optique, des partenaires comme la SSNC et la Fédération des journalistes sénégalais (membre du REJOPRAO) ont renouvelé leur disponibilité pour la réussite des campagnes de sensibilisation.

Clôture de la cérémonie :

A la fin de la session, la CAOPA a rappelé et s’est réjoui des appuis reçus pour la réussite de l’initiative de l’ « Année Africaine de la Pêche Artisanale », en 2015, lors de la JMP à Agadir (18 pays représentés) et en 2016 à la journée Internationale de la femme à Nouakchott (46 pays). Elle a remercié ses partenaires et tous les participants pour leurs contributions : elle s’est engagée à renforcer ses actions et à contribuer à l’élargissement du Comité pour la préparation de l’Année Africaine de la Pêche Artisanale dès 2016. Dans cette optique, la même opération de réalisation de reportages devra être initiée dans d’autres pays africains, surtout du fond du Golfe de Guinée, d’Afrique australe et de l’océan indien.

Le président de la CAOPA a ensuite déclaré close la cérémonie de lancement de la publication.


Commenter

novembre 2017
L M M J V S D
« Oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930